Patricia Ségui une Artiste a part

Biographie Patricia By Nicole Yrle

Aller en bas

Biographie Patricia By Nicole Yrle

Message par Lu' le Ven 24 Sep - 10:41

« Sois heureux un instant. Cet instant, c’est ta vie », ce conseil d’Omar Khayyam, poète persan du Moyen-Âge, Patricia Ségui en a fait sa devise, invitant ceux qui l’écoutent à saisir au passage le bonheur furtif d’une chanson.

La jeune artiste a vu le jour en un lieu magique du Pacifique sud, exactement à Nouméa, le 5 avril 1984. Naître là où il fait toujours beau, d’un père musicien et d’une mère d’ascendance espagnole qui chante à longueur de journée, prédestinait Patricia Ségui à devenir ce qu’elle est aujourd’hui : un auteur-compositeur-interprète en pleine ascension.

Tournée vers l’avenir mais attachée à un passé qui ne cesse de lui chanter à l’oreille, Patricia entretient avec le passé familial une douce connivence. « J’ai toujours pensé que c’était naturel de chanter, que tout le monde savait le faire », confie-t-elle, ponctuant la confidence d’un rire en cascade. Ses yeux pétillent quand elle évoque ses deux grands-pères, dont l’un chantait la sérénade aux filles et l’autre jouait du saxophone dans les bals, ou son père, lui aussi saxophoniste et clarinettiste, que ses fonctions de chef d’orchestre dans l’armée ont fait voyager avec femme et enfants de Nouvelle Calédonie en France.

C’est ce père qui initia le premier ses deux fils et sa fille aux subtilités du solfège dès leur plus jeune âge. D’école de musique en école de musique, Patricia apprit ensuite le piano durant huit ans avant de se rendre compte, au terme d’une année passée au Conservatoire de Perpignan, qu’elle disposait du plus merveilleux instrument qui soit : sa voix.

Avec enthousiasme et bonheur, elle se lança : le chant choral lui apprit beaucoup mais l’idée de devenir chanteuse soliste faisait son chemin.

Les trois années passées à suivre l’enseignement de l’IRVEM à Perpignan ont permis à Patricia d’acquérir de précieuses techniques vocales, d’approfondir ses études musicales mais aussi de prendre confiance en elle. Son professeur, Bertille Swarte, a su l’encourager, la rassurer quand elle avait l’impression de « ne plus savoir chanter », à force de se contrôler sans cesse ! Le comble de l’art n’est-il pas de donner l’impression que la mélodie surgit, naturelle et spontanée ? Cette voix douce et claire, qui charme les fans de Patricia comme ceux qui la découvrent, est bien le résultat d’une maîtrise acquise avec patience et détermination. D’ailleurs, Patricia ne cesse d’apprendre et de se perfectionner : de 2008 à 2010, à la Casa Musicale de Perpignan, elle a fait partie des choristes de Pop Soul avec Kali pour professeur de chant.



Les premiers succès arrivèrent très tôt avec des récompenses décrochées dans des concours et autres radios-crochets. (2003 à 2005)


Son répertoire varié séduit, qu’elle reprenne celui d’Édith Piaf, de Charles Trenet, de Laura Fabian, de Lynda Lemay et d’autres Grands de la chanson.

En 2006, encouragée comme toujours par ses parents, elle auto-produit son premier CD avec deux titres pleins de fraîcheur : La vie passe et Instant fragile (à découvrir sur son site). L’enfance, l’amour, la solitude, la nostalgie sont ses thèmes de prédilection. Elle fait son miel des petits riens de la vie, convaincue qu’un air de musique sur des paroles jaillies du quotidien est d’abord un trésor pour elle et peut ensuite aller droit au cœur de ceux qui l’écoutent... Elle aime à se rappeler le propos de Jean d’Ormesson : « L'art n'a que les ressources de la vie de chacun : il change ce plomb en or. »

C’est ainsi que quelques larmes au coin des yeux d’une vielle dame évoquant un passé révolu lui a inspiré un de ses plus beaux textes, Elle revoit la vie. D’autres fois, c’est une réflexion qu’elle saisit au vol pour en tirer La décomposition, où, dès le début, se mêlent humour et tendresse :



« Eh bien je vais bien, tout va bien
Alors je ne sais pas quoi vous raconter. »



Il suffit de parcourir quelques titres du répertoire personnel de Patricia Ségui pour deviner que, derrière les mots de chaque chanson, se cache toute une histoire.
Elle ne s’en tiendra pas là puisqu’un album ambitieux de douze ou treize titres est en préparation et devrait être finalisé aux États-Unis en avril 2011.



Depuis mars 2010, Patricia Ségui se consacre entièrement à la chanson comme elle le souhaitait, avec la collaboration de Sébastien Lafage, rencontré en 2004 à Maury. Mais elle ne regrette nullement le temps passé ces dernières années dans le monde du travail, consciente qu’elle a de la sorte acquis de la maturité et accumulé des expériences diverses qui viendraient nourrir son imaginaire et sa créativité d’artiste.

Elle fut engagée comme serveuse dans un restaurant, puis s’immergea dans l’univers de la grande distribution dont elle comprit qu’il n’était pas fait pour elle avant de revenir à Maury qui avait vu naître son père et nombre de ses ancêtres.

Le Domaine du Dernier Bastion l’accueillit avec chaleur et simplicité au sein de son équipe familiale, une belle occasion pour Patricia de renouer avec une poésie de tous les instants et les valeurs authentiques de vignerons qui se transmettent le flambeau depuis des générations. En 2008 et 2009, Le Domaine, qui a toujours encouragé Patricia à faire son chemin dans la chanson, instaura avec elle Les Journées d’antan au cours desquelles sa voix mélodieuse s’est élevée, charmant les oreilles de ceux dont le palais et les yeux étaient déjà à la fête

L’agenda 2010 continue d’être chargé : après avoir participé à la fête de la musique à Perpignan, le 21 juin 2010, avec le pianiste Josselin Harel, le guitariste Yann Boutaleb et le bassiste Henri Serra, Patricia Ségui se produit tout au long de l’année en de nombreux lieux de la région, chez des particuliers, dans le cadre de fêtes organisées par des mairies, dans des maisons de retraite, des villages-vacances, des casinos ou encore dans des restaurants, lors de dîners musicaux. C’est une gageure que de capter l’attention de convives en train de savourer un mets tout en bavardant avec parents et amis. Mais Patricia aime les défis ! Elle sait aller chercher le regard et l’écoute de ceux qui se laissent aisément séduire par sa voix douce, soutenue par le piano ou la contrebasse des musiciens complices qui l’accompagnent.



Les projets sont nombreux mais le plus important est, sans conteste, la sortie de l’album en septembre 2011. Aussi, l’artiste continue-t-elle de composer de nouvelles chansons avec la collaboration cette fois-ci du pianiste-auteur-compositeur, Josselin Harel, rencontré début 2010.

Lorsqu’elle compose, les textes et la musique naissent ensemble, elle ne saurait dire pourquoi ! Parfois, son inspiration prend une autre direction, elle crayonne alors un dessin comme ceux qui illustrent son premier CD. Qui sait si mots et notes ne vont pas jaillir dans sa tête quand, cédant à une passion de toujours, elle se met à courir, avide d’air pur et de vent sur le visage ?…



Son album, Patricia l’emportera à Nouméa où elle compte partir en août de la même année à l’occasion des 14e Jeux du Pacifique. D’émouvantes retrouvailles en perspective, une tournée prometteuse et une moisson de souvenirs que l’artiste se fera un plaisir de partager avec tous ceux qui l’aiment et suivent sa carrière…

Nicole Yrle

_________________



J'aimerais que tu te souvienne, cette chanson était la tienne...
avatar
Lu'
'veux plus partir !
'veux plus partir !

Nombre de messages : 1084
Age : 29
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/mzellemoa

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum